Chimères et phémères



-Cloche a fromage-

-Mon Interview-




-Me contacter-






camstory


04/01/2002 - 05/01/2002
05/01/2002 - 06/01/2002
06/01/2002 - 07/01/2002
07/01/2002 - 08/01/2002
08/01/2002 - 09/01/2002
09/01/2002 - 10/01/2002
10/01/2002 - 11/01/2002
11/01/2002 - 12/01/2002
12/01/2002 - 01/01/2003
01/01/2003 - 02/01/2003
02/01/2003 - 03/01/2003
03/01/2003 - 04/01/2003
04/01/2003 - 05/01/2003
05/01/2003 - 06/01/2003
06/01/2003 - 07/01/2003
07/01/2003 - 08/01/2003
08/01/2003 - 09/01/2003
09/01/2003 - 10/01/2003
10/01/2003 - 11/01/2003
11/01/2003 - 12/01/2003
12/01/2003 - 01/01/2004
01/01/2004 - 02/01/2004
02/01/2004 - 03/01/2004
03/01/2004 - 04/01/2004
04/01/2004 - 05/01/2004
05/01/2004 - 06/01/2004
06/01/2004 - 07/01/2004
07/01/2004 - 08/01/2004
08/01/2004 - 09/01/2004
09/01/2004 - 10/01/2004
10/01/2004 - 11/01/2004
11/01/2004 - 12/01/2004
12/01/2004 - 01/01/2005
01/01/2005 - 02/01/2005
02/01/2005 - 03/01/2005













































~ vendredi, août 20, 2004

Agapi l'idole et ron, petit patapon..

(Perso, je trouve mon titre génial)
Cloche à fromage updatée.
Sur ce, je m'en vais me faire dorer la peau deux semaines sur l'île d'Oléron.
Et comme j'ai pas assez d'argent pour me payer un blogsitter, bah vous vous contenterez de mes archives.
Ou du DVD d'Anne Roumanoff sur scène.
Ziouuuuu..
|
~ mercredi, août 18, 2004

Agapi hype.

Comme tout grand blogueur digne de ce nom (humpf), moi aussi j'ai fait ma wishlist.
Parce que bon, j'écris des choses tellement géniales que ça mérite bien des cadeaux de parfaits inconnus nan ?
Je préférerais recevoir en premier le téléviseur Plasma à 3500 euros. Oué hein, parce que plutôt que de m'acheter des livres, j'ai préféré que vous m'achetiez des meubles et de l'électro-ménager pour mon futur chez moi.
(Ne vous fatiguez pas, j'ai mis une fausse adresse. Chéri, pour les cadeaux de moins de 10 euros, c'est à toi que je m'adresse.)
|
~ lundi, août 16, 2004

Au fil de l'air, j'aime jouer à croire..

En triant mes MP3 de Lorie et Jenifer, je suis retombée sur "Au fil de l'ère" de Steelcage. Bon, ça vous parle sûrement pas et c'est bien dommage.
Si ça vous plaît, filez sur http://www.steelcage.fr.fm/ ou au Leclerc (pas pour acheter vos pizzas surgelées bande de nuls, pour leur CD).
|

Si j'avais un marteau..

Et voilà. Au lieu de faire tout plein de trucs comme euh.. ou.. Oué enfin, au lieu de faire des trucs que je devrais faire, je passe mon temps à jouer à ça.
J'arrive pas plus loin que le niveau 9 et ça me fait devenir marteau.
Je te remercie vraiment Kek de me gacher ma semaine mes vacances.
|
~ mercredi, août 11, 2004

Ils vont même pas remarquer que je mets un titre pourri.

Je suis reviendue.
Je me tâte encore pour savoir si je vous raconte la féria de Bayonne ou non.
Parce que c'est tellement particulier qu'il faut le vivre. L'année dernière, je trouvais ça nul mais en fait, je me suis rendue compte que c'est tellement beauf que je ne peux qu'aimer.
Bon allez si je vous raconte.
Alors déjà, faut s'habiller en blanc et rouge pendant 4 jours. C'est obligé. Sinon, les Basques te massacrent à coup de béret rouge. Et ça fait mal un coup de béret.
J'ai du voir 4-5 personnes dans toute la ville qui n'étaient pas habillées comme ça (quand je vous le dis que ça fait mal les coups de béret). Même le personnel de But est habillé en rouge et blanc (d'ailleurs y'a un frigo sympathique en forme de panda, même que quand on l'ouvre ça fait de la musique, mais ça c'est une autre histoire). On n'a pas intérêt à chercher "où est Charlie" parce que là, c'est perdu d'avance. D'ailleurs, un intrus s'est glissé dans cette image, sauras-tu le retrouver ?
Alors tout commence en bas de la mairie. Le roi Léon, après avoir présenté toutes les figures emblématiques du Pays Basque (comme l'équipe d'aviron, l'équipe de rugby, ou Laurent Gerra.. trop génial) jette la clef au peuple. Ca veut dire qu'il laisse la clef de la ville aux citoyens pendant 4 jours, et les habitants peuvent en faire ce qu'ils veulent. Comme se bourrer la gueule et se cogner dans les bars, dormir dans les poubelles, dormir sur le bord du pont et être réveillé de justesse avant de tomber dans l'eau, escalader des remparts et décéder en tombant, tout ça quoi. Sympa le roi Léon.
Bon ok, c'est le côté sombre de la chose.
J'en reviens à toutes les choses positives. Alors après on va de bars en bars, on boit de la sangria et on danse sur des chants basques. Les jeunes partagent l'alcool avec des inconnus. Faut dire qu'ils ont prévu des munitions.
On se rend pas compte mais les jeunes basques sont très inventifs. J'en ai vu un avec une bonbonne de désherbant sur le dos remplie de sangria et son tuyau directement dans la bouche.
Et puis retentit "Paquito Chocolatero". Là, faut mettre les mains au ciel et se balancer. C'est vraiment très convivial.
A partir du 2ème jour, on commence à voir des épaves dans les rues. Faut un peu marcher en les évitant. D'ailleurs ils ont même pas le temps de décuver qu'ils remettent ça. Je crois qu'ils sont bourrés non stop pendant 4 jours. Voir un mec marcher de travers à 17h, c'est angoissant.
Vers les 1h du mat', j'adore quand ça devient du grand n'importe quoi avec des paris débiles, des escalades de monuments et des glissades dans la rue. Rues qui revêtent très vite un décor de révolution.
Y'a aussi le problème des voitures garées. Elles sont pas vraiment garées, on dirait plutôt un tetris, genre comment entasser le plus de voiture possible dans un tout petit espace.
J'ai essayé de résister à l'appel de cette beuverie. Mais quand le beau-père de mon chéri a un restaurant en plein coeur de la fête, comment puis-je dire non aux verres offerts ? C'est très bon la sangria en plus, mais sur les vêtements blancs, ça fait chier à enlever. Heureusement que K2R Javel croix est là.
Enfin j'ai quand même passé les soirées à observer une connaissance qui a le levé de coude facile, se faire jeter par 87 femmes exactement.
Moi je dis merci Bayonne, et à ces gens bons (bon ok trop connue comme les "je le bâillonne", "lâche moi les bask'" etc.. ).
|

Powered By Blogger TM