Chimères et phémères



-Cloche a fromage-

-Mon Interview-




-Me contacter-






camstory


04/01/2002 - 05/01/2002
05/01/2002 - 06/01/2002
06/01/2002 - 07/01/2002
07/01/2002 - 08/01/2002
08/01/2002 - 09/01/2002
09/01/2002 - 10/01/2002
10/01/2002 - 11/01/2002
11/01/2002 - 12/01/2002
12/01/2002 - 01/01/2003
01/01/2003 - 02/01/2003
02/01/2003 - 03/01/2003
03/01/2003 - 04/01/2003
04/01/2003 - 05/01/2003
05/01/2003 - 06/01/2003
06/01/2003 - 07/01/2003
07/01/2003 - 08/01/2003
08/01/2003 - 09/01/2003
09/01/2003 - 10/01/2003
10/01/2003 - 11/01/2003
11/01/2003 - 12/01/2003
12/01/2003 - 01/01/2004
01/01/2004 - 02/01/2004
02/01/2004 - 03/01/2004
03/01/2004 - 04/01/2004
04/01/2004 - 05/01/2004
05/01/2004 - 06/01/2004
06/01/2004 - 07/01/2004
07/01/2004 - 08/01/2004
08/01/2004 - 09/01/2004
09/01/2004 - 10/01/2004
10/01/2004 - 11/01/2004
11/01/2004 - 12/01/2004
12/01/2004 - 01/01/2005
01/01/2005 - 02/01/2005
02/01/2005 - 03/01/2005













































~ dimanche, février 29, 2004

Cours de physique avec agapi.

Je sais que ça vous a manqué depuis la dernière fois.
Parce que quand j'ai un peu bu, j'aime bien que mon chéri me parle de trucs dans l'univers, de photons et d'Einstein. J'ai l'impression de tout comprendre sur le moment.
Et le lendemain, je me creuse la tête pour essayer de me rappeler ce qu'il m'a raconté.. oui comme en ce moment là.
Alors, je vais vous parler d'un truc qu'Einstein a découvert.
Dans sa théorie de la relativité restreinte Einstein explique que la vitesse d'un objet se décompose non seulement dans les 3 dimensions temporelles mais également suivant le temps (pour l'instant, ça va).
Autrement dit un objet immobile subit un écoulement optimum du temps alors qu'un objet se déplaçant dans l'espace partage sa vitesse entre les 4 dimensions et sa vitesse d'écoulement du temps n'atteint plus son maximum.
En clair, le temps s'écoule plus lentement pour un objet animé que pour un objet inanimé. Voilà, ça c'est la conclusion.
Je vais vous donner un exemple, ça sera mieux vous verrez.
Si vous restiez sur une chaise sans bouger pendant des années et que je courrais très longtemps, bah au bout de plusieurs années, le temps se serait écoulé plus vite pour vous.
C'est pas trop normal quand même, parce que bon, quand on reste sur une chaise sans bouger pendant des années, bah on peut rapidement se faire chier et le temps peut paraître plus long. Tandis que si on court, le temps passe plus vite, parce qu'on voit différents paysages, c'est plus drôle quand même, même si je serais un peu fatiguée. Bah nan. Einstein, il dit le contraire. Parce que justement, vous bougez pas sur votre chaise, alors vous subissez un écoulement optimum de temps, tandis que bon, moi en courant, bah je me déplace dans l'espace et donc euh, voilà quoi, c'est plus long pour moi.
Enfin moi, j'y crois pas trop, je suis sûre qu'il a menti. Déjà parce que quand je suis dans le train, l'aiguille des secondes de ma montre, elle va aussi vite que quand je suis dans la rue. Alors mon chéri me dit que c'est normal, qu'il faudrait qu'on aille à la vitesse de la lumière pour voir une différence. Mais il sait très bien que je pourrais jamais courir aussi vite que mon copain Barnabé le photon, et donc c'est pas vérifiable.
Il m'a dit que si on avait une horloge fixée sur un mur et une autre en perpétuelle mouvement, ou je sais plus quoi, bah parait que les aiguilles n'indiqueraient pas la même heure au bout de plusieurs années. Mais là encore, faut pas me prendre pour une conne. Parce que bon, les piles de l'horloge, elles s'usent hein. Alors forcément, le temps qu'on enlève les anciennes pour en remettre des nouvelles, les horloges ne se retrouvent plus exactement à la même heure.
Il m'a aussi expliqué que comme un photon se déplace à la vitesse de la lumière dans l'espace, il atteint donc une vitesse nulle dans le temps. Alors, pour un photon, le temps n'existe pas, il n'y a ni cause, ni conséquence.
En gros, si Barnabé le photon braque une banque, ou vole le porte-feuille d'une mémé, bah spas grave, il s'en fout, y'a pas de conséquence puisqu'il va à 300 000 Km/s.
Voilà, je voulais juste vous faire partager ce moment merveilleux.
Je suis désolée monsieur Einstein si j'ai déformé ta découverte, mais je ne me rappelle plus trop de ce que mon chéri m'a raconté..
N'empêche que tu devais bien t'emmerder pour chercher des trucs pareils monsieur Einstein.
|
~ jeudi, février 26, 2004

Agapi, dernière sur l'info (je garde ce concept).

Et tout comme Faskil, je vous mets aussi une photo de Bonnasse.
Bon ok c'est nul mais j'ai découvert ça y'a pas longtemps après la météo et du coup je m'en lasse pas. Je crois que je vais me prendre un compte là-bas, juste pour rire à chacun de leur appel.
- "Melle agapi, ici la Bonnasse Lyonnaise, vous êtes en découvert"
- "Mouahahahah"
|

Lorie notre idole à tous.

Bon, on m'a écrit pour savoir si c'était moi qui avait fait un fake.
Promis, j'y suis pour rien.
Comme je le regrette d'ailleurs.
Je te fais pleins de gros poutous kikounet.
|
~ lundi, février 23, 2004

Voisin-Voisine.

Depuis trois longues années, mon chéri et moi subissons la passion de son voisin: le karaoké.
Bon, d'accord il chante pas mal, mais on n'a pas forcément envie d'entendre du Patrick Fiori ou du Garou alors qu'on regarde "Vis ma vie" ou "Y'a que la vérité qui compte" (d'ailleurs, on n'a pas envie de les entendre tout simplement). Merde à la fin, laissez-nous nous cultiver en paix avec nos émissions préférées.
Tout ce qu'on veut, c'est qu'il diminue le son de son micro ou qu'il déménage, pas plus.
Et ce jeudi a été la fois de trop.
Alors qu'Olivier le Bachelor critiquait Steven le bachelor, le voisin s'est remis à chanter. Il a dépassé les bornes des limites.
J'ai donc pris la ferme décision de lui écrire une lettre anonyme un peu taquine.
Donc hop, chose faite.
Vers 1h du mat', j'ai ouvert doucement la porte pour ne pas que le voisin m'entende, je me suis dirigée vers les 10 boîtes aux lettres sur la pointe des pieds, j'ai glissé l'enveloppe anonyme, fait demi-tour, et... vlan, je me suis étalée de tout mon long en faisant un vacarme pas possible. Mon chéri m'a alors pris par les deux bras et m'a traîné dans l'appart' de peur que les voisins ne sortent.
Finalement, me connaissant, ça ne pouvait que se passer comme ça. Je commence à m'y habituer. Je resterai maladroite et ferai des gaffes toute ma vie, et quelque part, cette pensée m'est séduisante.
Mais cette lettre anonyme valait le coup: hier, en regardant "Le maillon faible", on a entendu le répertoire de Roch Voisine..
|
~ mardi, février 17, 2004

Merci TF1

Mais qu'est devenu Bryan Lecap ?
|
~ samedi, février 14, 2004

J'ai formaté mon pc (et fort maté mon chéri ahah).
Mais j'ai outlook. Et je savais pas qu'outlook stockait tout sur mon pc, et pas sur un serveur.. j'ai perdu tous mes mails.
Tous ceux qui m'ont envoyé des mails depuis le 15 janvier à peu près, bah je suis désolée mais vous aurez jamais de réponses. Ou alors renvoyez moi vos mails.
Vladimir, je suis toujours partante pour l'auberge mais j'ai plus ton mail euh (j'espère que tu vas passer par ici).
Voilà, sinon Bidulo m'a passé un lien sympa qui change des cartes virtuelles pourries habituelles.
Là par exemple, c'est moi accompagnée de ma star préférée.
|
~ mardi, février 10, 2004

Linda De Suza: "j'aime les larges péniches" (oh ça va hein..)

Pour nos 3 ans, j'avais décidé de faire une soirée surprise pour mon chéri: un resto sur une péniche, avec le défilé des monuments parisiens illuminés en fond de décor.
Bah, oui y'avait pas de mach au stade France ce soir là, donc j'ai trouvé ce que j'ai pu.
Et jusqu'au jour J, j'ai réussi à tenir ma langue et à ne pas faire de gaffe. Un vrai miracle pour moi.
Le soir même, je décide de regarder le plan, et là je m'apperçois qu'il faut partir dans 5 minutes:
- "Chéri, magne toi, faut partir, sinon on sera en retard et ça sera foutu"
Hop on court jusqu'au RER, il commence à pleuvoir, alors je me rappelle de la petite mention: "En cas de mauvais temps, la péniche restera à quai"
Putain..
Hop hop, on arrive au bus, et là, je ne me rappelle plus de l'arrêt.
- "T'as pris le numéro de téléphone ?"
- "Euh.. nan j'y ai pas pensé.."
- "Huhu t'es trop nulle en organisation"
- "Oh ça va hein, bon attends je vais demander au chauffeur du bus, va t'asseoir loin pour ne pas écouter"
Je demande au chauffeur en chuchotant:
- "Vous connaissez une péniche pas loin d'ici ?"
- "Euh, nan, ça ne me dit rien.. mais arrêtez-vous après le pont, je pense que c'est dans ce coin".
Je retourne m'asseoir à côté de mon chéri et là, une dame me dit:
- "Vous cherchez quoi ? Je peux vous aider, je connais bien le coin."
- "Euh oui mais enfin, c'est une surprise, et je peux pas le dire.."
- "Dites le moi à l'oreille... Ahh oui j'en ai entendu parler, c'est délicieux là-bas"
- "Moui, mais il savait pas que c'était un repas. Bon tant pis"
- "Par contre, je ne sais plus où ça se trouve"
Et là, une autre dame se joint à la conversation:
- "Vous voulez aller où ?"
- "Cette demoiselle veut aller à la péniche après le pont vous savez"
- "Mais c'était une surprise ! Il savait pas que c'était une péniche !"
- "Ah oui, cette péniche, vous verrez c'est beau commme tout, et super romantique"
Mon chéri est bien entendu mort de rire, et moi, je suis énervée. On descend à l'arrêt, et là, je me rends compte qu'en plus, elles ne m'ont pas indiqué la bonne péniche.
Il est 20h20, la péniche part à 20h30, et on est perdu.
Finalement on part au hasard dans une direction et on tombe dessus.
On s'installe à une charmante petite table, j'allume mon portable, et là j'ai un message laissé sur le répondeur à 18h comme quoi la péniche a eu un problème technique, qu'elle ne partira pas, et qu'il faut donc que j'annule.
Du coup, je comprends pas tout, puisqu'on est dedans et qu'elle a l'air d'aller très bien, docteur.
Je suppose qu'ils ont voulu libérer de la place pour un groupe. Heureusement que je laisse toujours mon portable éteint sinon, j'aurais décommandé.
On demande quand même à un bonhomme qu'est ce que c'est que cette histoire de problème technique et il nous répond qu'un de mes amis a surement voulu me faire une farce.
"NAN monsieur, personne n'était au courant puisque c'était une SURPRISE"
Et là, je me suis jetée dans la Seine, et j'ai décédé.
Moralité: Mon chéri, la prochaine fois, c'est toi qui organise ta surprise.
|
~ lundi, février 02, 2004

Rho bein.. j'ai bien aimé moi.

Mon chéri et moi devant le cinéma.
Il me laisse passer devant et me dit:
- "Allez vas-y, fais toi plaisir"
- "Bonsoir monsieur, 2 places pour RRRrrrrrrrrrrrrrrrrrrlglrglgrlgllgg" (avec raclement de gorge et tirage de langue sur la fin)
Le caissier ouvre grand les yeux.. un long silence, puis il éclate de rire:
- "Ah on me l'avait jamais faite comme ça"
Voilà, je remercie juste les Robins pour m'avoir permis de faire ça.
Bon après, je ne dirai rien sur le film. Ceux qui aiment l'humour des Robins apprécieront, les autres nan (un peu comme la tour Montparnasse infernale et l'humour d'Eric et Ramzy quoi.. oui ça aussi j'ai aimé mais ça n'étonnera personne).
Comme ceux avec qui on allait voir la séance étaient encore en retard, j'ai pu observer 10 min les gens qui demandaient une place:
- "Bonsoir, une place pour Reu"
- "Euh, la même chose s'il vous plaît"
- "Une place pour le film d'Alain Chabat"
- "Une place pour le film avec les Robins des bois"
- "Une place pour Air"
Moué..
Apparemment, je m'amuse donc d'un rien et mon chéri me connaît bien.
Allez, faites moi une promesse les gens. Si vous allez voir ce film, faîtes le plus long RRRrrr possible.
|

Powered By Blogger TM