Chimères et phémères



-Cloche a fromage-

-Mon Interview-




-Me contacter-






camstory


04/01/2002 - 05/01/2002
05/01/2002 - 06/01/2002
06/01/2002 - 07/01/2002
07/01/2002 - 08/01/2002
08/01/2002 - 09/01/2002
09/01/2002 - 10/01/2002
10/01/2002 - 11/01/2002
11/01/2002 - 12/01/2002
12/01/2002 - 01/01/2003
01/01/2003 - 02/01/2003
02/01/2003 - 03/01/2003
03/01/2003 - 04/01/2003
04/01/2003 - 05/01/2003
05/01/2003 - 06/01/2003
06/01/2003 - 07/01/2003
07/01/2003 - 08/01/2003
08/01/2003 - 09/01/2003
09/01/2003 - 10/01/2003
10/01/2003 - 11/01/2003
11/01/2003 - 12/01/2003
12/01/2003 - 01/01/2004
01/01/2004 - 02/01/2004
02/01/2004 - 03/01/2004
03/01/2004 - 04/01/2004
04/01/2004 - 05/01/2004
05/01/2004 - 06/01/2004
06/01/2004 - 07/01/2004
07/01/2004 - 08/01/2004
08/01/2004 - 09/01/2004
09/01/2004 - 10/01/2004
10/01/2004 - 11/01/2004
11/01/2004 - 12/01/2004
12/01/2004 - 01/01/2005
01/01/2005 - 02/01/2005
02/01/2005 - 03/01/2005













































~ samedi, août 31, 2002

Le pays basque, c'est:
- des ferias tous les soirs avec des mecs alcooliques qui ne savent même pas qu'ils pissent dos au mur.
- des tueurs de gentils taureaux
- des gens qui ne s'habillent qu'en rouge et blanc, et même que Jeanne Mas n'a rien compris à la mode
- de la confiture de cerise sur du fromage de brebis
- des mecs lourds et bourrins (des Félicien-du-loft quoi) à tous les coins de rue
- des parisiennes qui critiquent le Pays Basque.
Désolée pour les lecteurs Basques qui passeraient par là, mais si j'ai envie de critiquer, je critique, lachez moi les Basque ettes.

Le camping, c'est:
- des douleurs dans le dos à cause de ce putain de matelas pneumatique qui se dégonfle (pas très courageux ce matelas)
- des pates immangeables
- des voisins qui comme par hasard n'écoutent jamais le genre de musique qu'on apprécie et à des heures indues
- des jeux débiles avec des signes à faire et de l'alcool quand on perd. Comme je ne suis pas douée au départ avec ça et que je ne tiens pas l'alcool, je perds de plus en plus surtout quand ils se sont ligués contre moi gmlml.. en particulier quand je prends mon verre de la main droite et qu'on me crie "Buffalo". Et hop, cul sec. Pff.
- se trimballer avec un rouleau de papier-toilette à la main dans tout le camping

Ah oui et un temps pourri. Ahh la joie des vacances..


























|
~ vendredi, août 23, 2002

Comme je tiens toujours mes promesses (de la main droite, je suis droitière), j'écris un petit post vite fait. Donc là, je reviens d'une semaine de camping entre amis à Biarritz et j'écris en ce moment même dans un bureau d'une maison de plus de 150m2 à Bayonne avec piscine quand même faut pas déconner. Comme il ne fait pas très beau je me contenterai du Jaccuzi (Jaccuzy?? Jacousi?). Comme je ne suis pas dans mon élément, impossible d'écrire un bon post, avec pleins de suspens, d'amour, de crimes, et de sexe.
Bon, on m'apelle pour le foie gras, alors je vous laisse.
Au fait, FHM, page 141 vous dites? Je vais faire un petit détour au kiosque du coin moi. J'espère qu'ils n'ont pas publié la photo où j'ai cette petite nuisette rose à dentelles, je ne suis pas à mon avantage là dessus.
|
~ vendredi, août 16, 2002

Message de dernière minute. STOP.
Part pour quelques jours. STOP.
Essaierais de vous laisser un petit post durant mes vacances. STOP.
A très vite. STOP.
|
~ mercredi, août 14, 2002

Ma cousine qui est dans sa quatrième année passe avec brio (un ami) son étape des "pourquoi-et-comment-qui-font-chier".
A chaque nouveauté qu'elle découvre, elle pose ces fameuses questions qui nous pourissent la vie.
Lors de mon séjour à La Baule, nous regardions l'océan Atlantique et voilà l'engrenage qui démare.
"Comment la mer elle s'en va?"
"Bah, parce que c'est la marée"
"C'est quoi la marée?"
"Euh, la marée, c'est quand la Lune et la Terre, par leur attraction, font aller et venir la mer"
"Pourquoi?"
"Euh, bah parce que c'est comme ça, ce sont des objets célestes qui par leur masse.."
"C'est quoi des objets lécestes?"
"Non, célestes.. bah euh.. des objets célestes quoi"
"Pourquoi?"
"Parce que c'est tout"
Ah oui, un autre qui m'a beaucoup plu:
Nous attendions tous les feux d'artifices promis à 23h, 23h15, toujours rien.
"C'est quoi des feux d'artistes?"
"Non, des feux d'artifices. Bah ce sont des jolies couleurs dans le ciel (notez que j'ai fait l'effort d'abréger)"
"Comment ils font des couleurs dans le ciel?"
"Bah en fait, des monsieurs allument des pétards, ça vole jusqu'au ciel et ça éclate en faisant des couleurs différentes"
"Pourquoi ça fait des couleurs différentes?"
"Bah en fait, cela s'apelle la pyrotechnique. Le principe des feux d'artifice repose sur la combustion je crois et selon les différents mélanges faits entre composants, les couleurs ne sont pas les mêmes. Tu as compris?"
"Non"
"Ah.."
"Pourquoi y a des couleurs différentes euh?"
"Parce que!!"
"Pourquoi parce que?"
"TA GUEULE!!!!"
Oui, je suis patiente avec les enfants mais y a des limites. Ils n'ont qu'à naître avec des notions fondamentales telles que la pyrotechnique, les marées, l'art byzantin et autre..
|

Comme en ce moment, je n'ai plus rien à faire depuis que j'ai fini d'épiler les pattes des mes chats et de leur faire le maillot (y'avait du laisser-aller), j'ai décidé de répondre à certaines questions existencielles que se posent mes lecteurs.
Lettre de Mademoiselle Mylène Micoton:
"Chère Agapi, tu parles très peu de toi. Tu nous a dit que tu étais très maladroite, j'en déduis donc que tu as toujours la tête dans les nuages. A ce propos, j'aimerai savoir si tu as déjà réussi à compter le nombre d'étoiles dans le ciel. Si c'est le cas, j'aimerai que tu me dises comment faire."

Chère Mylène,
Je pense que ce problème a du te mettre les nerfs en pelote Mylène, mais ne t'inquiètes plus, j'ai la réponse.
En effet, un soir de Noël, c'était au mois de mars je crois, je me balladais sur l'avenue le coeur ouvert ou bleu à l'inconnu en observant le ciel d'un oeil hagard de St Lazare. Nous étions donc à Paris mais le ciel était très clair, étonnement pour un ciel habituel de Paris. J'apperçus soudain, oui j'étais avec un ami du nom de Soudain, et donc j'apperçus l'étoile polaire, puis la Grande Ourse, Cassiopée, etc.. Soudain me demanda: "A ton avis Agapi, combien y'a t'il d'étoiles?". Je commençai donc à les compter, mais je vis très vite qu'il m'était impossible de toutes les compter les comtesses. Je pris un air alors circonspect et lui dis.. "je sais comment faire, il suffit d'en compter seulement la moitié et de multiplier le résultat par deux".
Voilà Mylène, j'espère que ma réponse te satisfait. Un dernier conseil Mylène. Nous sommes quand même dans le deuxième Mylène ère et il vaut mieux avoir cent haine que mille haine.

Voilà, si vous aussi, vous vous posez de nombreuses questions existencielles, n'hésitez pas à m'écrire à agapim26@aol.com
|
~ mardi, août 13, 2002

Tout en haut de mon placard se touvait une planche qui risquait de se rompre à tout moment tant elle supportait du poids. J'ai décidé enfin d'y mettre mon nez et de ranger ce qui s'y trouvait. J'ai pris une chaise, je suis montée dessus et j'y ai vu des tas de cahiers, feuilles scolaires et classeurs.
En effet, chaque fin d'année, j'ai pris le réflexe de prendre tous mes cahiers et de les jeter là-haut, pensant que ça pourrait me servir l'année d'après. Et comme chaque année, ça ne m'a jamais servi.
Donc, j'ai décidé de jeter sans trop regarder. Mais forcément, je suis retombée sur mes cahiers de primaire, du collège, de ma seconde... et je n'ai pu m'empêcher de les feuilleter.
J'ai souri en voyant d'anciens contrôles (toujours de bonnes notes bien sûr, Agapi n'a que des bonnes notes), j'ai rigolé en voyant un 0 pour cause de retard (ah bah zut alors, bon, c'est une exeption, en même temps, c'était de la conjugaison...), j'ai retrouvé d'anciens dessins dont je couvrais mes cahiers, en particulier des caricatures de profs que je détestais. Ce qui m'a fait le plus sourire, ce sont surtout mes cahiers de grec. J'ai des cours à moitié pris, des morpions que je faisais pendant les cours avec mes camarades, des baccalauréats, etc.. Et pourtant, j'avais toujours de bonnes notes.. Pourquoi? Parce qu'on trichait tous comme des malades. Je n'ai retenu qu'une seule chose du grec ancien, Outos o anthropos. En plus, la grand-mère de ma prof était une très bonne amie à ma grand-mère, alors quand je commençais à foutre le bordel en classe, ma prof me disait: "mademoiselle Agapi, je ne comprends pas que le grec ne vous intéresse pas, votre grand mère était grecque tout de même". Ahlala, je vous raconterai un jour mes deux années de grec, c'était fabuleux.
Enfin, je m'éloigne du sujet. Je voulais dire qu'en voyant tout ce que j'ai jeté, mes cours d'histoire du moyen âge, de la première guerre mondiale, la préhistoire étudiée en primaire; la technologie avec les circuits, les diodes; les cours de SVT avec le système immunitaire, et ma langoustine disséquée; la physique, la chimie ; la géographie avec les différents climats et les noms des sommets les plus hauts, tous les états, les régions, les départements, les maths avec les vecteurs, les suites, les poèmes de Victor Hugo "demain dès l'aube..", de Rimbaud "C'est un trou de verdure où chante une rivière", de Dubellay " Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage", de Ronsard "Mignonne, allons voir si la rose..", et j'en passe..
Tout ceci a fini dans les oubliettes. Je connaissais par coeur toutes ces choses là, et maintenant, plus rien. Pourquoi avoir tant appris pour ne finir avec rien. En même temps, j'ai une mémoire pourrie ce qui n'aide pas.
Toutes mes années de bourrage de crâne ont fini hier dans ce sac en plastique vert. Ca m'a fait mal au coeur de jeter tout ça, mais la vie de ma planche en bois en dépendait.
Oui, je sais ce post n'est pas spécialement drôle, je vous décois, je m'en veux, ah je me flagellerai là si je le pouvais.
En même temps, vous avez eu un bref apperçu de la jeunesse d'agapi, et ça, ça vaut pas tous les jeux de mots du monde hum?
Pff, bande d'ingrats..
|
~ lundi, août 12, 2002

Aujourd'hui, j'ai mené une chasse au trésor. Mais après quoi courais-je?
Vous savez, le ptit écran qu'on utilise avec la ligne téléphonique... Non, pas internet, son ancêtre.. ah le minitel, merci.
J'ai passé l'après-midi à chercher un minitel. Oui, parce que comme une grosse maligne que je suis, je ne me suis pas encore inscrite à la Sorbonne. Donc, je vais sur le site de Paris1, et oh surprise, il me demande de m'inscrire par minitel. Alors, comme je ne savais plus ce que c'était, j'ai du chercher dans le dictionnaire.
Je ne comprends pas, comment peuvent-ils encore nous demander de nous servir de ce machin? C'est pas compliqué d'avoir une page sur internet quand même. La preuve, j'en ai une, alors si Agapi en a une, tout le monde peut s'en faire une.
Bon, alors je descends en bas de chez moi, je vais dans un cyber espace, et bien, sûr, ils n'ont qu'internet. Je leur demande à tout hasard s'il savent où je pourrais en trouver un. On me recommande la bibliothèque municipal. Bon, je marche en bus jusqu'à la bibliothèque et ils n'en ont pas. Ils me disent d'aller voir à la mairie. Bon, je roule à pied jusqu'à la mairie, je m'arrête parce que y'a des jolies fontaines, et moi, j'aime bien les jolies fontaines (ce qui fait que je ne m'arrête jamais devant Brigitte). Finalement, j'avance (bah oui, c'est bien connu, les fontaines de Javance)(bon, c'est de l'à peu près), je vais à l'accueil et devinez quoi, oui, bravo, ils n'en ont pas. On me recommande tout de même d'aller à la Poste (grmlml)( C'était le remake des "douze travaux d'Astérix" avec le formulaire B14 truc, enfin, faut l'avoir vu). Bon, je repars dans l'autre sens jusqu'à la Poste, et je me poste (ohoh) derrière la file de 16.5 personnes (8 vieilles, aïeuhhh maman, bon, ok, 8 personnes agées, 3 jeunes, 2 mères avec trois enfants et le 0.5 c'est cadeau, oui je suis comme ça moi)(oui, je m'ennuyais pour les avoir comptés)(en même temps, j'ai pas que ça à faire moi, je veux dire, je suis quand même euh.. oui.. en vacances). J'arrive enfin à la Poste, qui n'en ont pas bien évidemment. Je leur pose la question habituelle et ils me disent d'aller voir à l'agence France télécom plus bas. Là, je hurle un bon coup, je tue tout le monde dans la Poste, et je sors en direction de France Télécom. J'ouvre la porte, je m'assois par terre et je pleure. Un charmant jeune homme me relève et me demande: "Puis-je vous aider?". Je lui réponds les yeux pleins de larmes mouilléés s'il n'aurait pas minitel et il me réponds "Mais bien sûr". Bon, je l'embrasse à pleine bouche (oui, quand on me réponds "oui bien sûr", ça me fait toujours ça), et il me dit qu'il me faut une carte téléphonique. "File moi ta carte téléphonique qu'on en parle plus". "Ca fera 7 euro" (grmlml).
Je compose le 3615, mes yeux s'illuminent, je vais enfin pouvoir m'inscrire, je tape Paris1, j'en tremble d'émotion et que vois-je?? Ohh mon dieu, une horrible tache sur mon pull, que dois-je faire?? Euh, non, SITE MOMENTANEMENT INDISPONIBLE. Et là, la crise cardiaque, les sirènes de l'ambulance... je décède et hop, ma troisième vie.
J'apelle mon chéri pour me plaindre (oui j'aime bien) et il me réponds sereinement que sa mère a minitel et qu'on le fera pendant notre séjour chez elle. Je remeurs.
Mais bon, comme je suis trop forte, bah je suis même pas de mauvaise humeur d'avoir fait tout ça parce qu'il y a tout de même un côté positif, c'est que...
|
~ dimanche, août 11, 2002

Moi: "Maman, y'a des brugnons?"
Ma mère: "Non, y'a que des pêches"
Moi: "Mais j'aime pas trop la peau de la pêche"
Ma mère: "T'as qu'à la peler"
Moi: "OUHOUHHHH pêeeeeeche"
Ma mère: "Qu'est ce qui te prends?"
Moi: "Bah, je suis en train de l'apeller"
Ma mère hochant la tête, desespérée: "Mon Dieu.. Et c'est moi qui ait engendré ça..."
Comment elle casse ma mère.. j'adore.
(oui, j'en ai encore pleins des comme ça, vous inquiétez pas.. hmm? C'est ça qui vous inquiète?)
|

Je trénaillais sur google quand j'ai eu l'idée de taper "Kit Kat Chunky". Je me suis dit qu'avec toute la pub que je leur faisais, je serai juste en dessous du site officiel de Nestlé. Et bien non. Je ne suis que le dix-septième lien. Même Bishop est avant moi. Je ne comprends pas.
Bon alors qu'est ce qu'il faut que je fasse pour arriver dans les dix premiers? Je "kitkat" dois "kitkat" écrire "kit"kat" kitkat "kitkat" tous "kitkat" les "kitkat" deux "kitkat" mots "kitkat"? Je dois peindre mon corps nu tout en rouge et blanc en écrivant Kitkat Chunky dessus (encore un, hop)?
Mais au fait, quel privilège en tire-je? (littéralement, c'est pas facile à dire tire-je) Bah, je m'en fiche, je préfère les Toblerone.
|
~ vendredi, août 09, 2002

Allez, une autre anecdote de ma belle jeunesse frivole et nonchalante.
Oui, parce que quand j'étais petite, j'en ai cru des choses. Donc, laquelle choisir? Petit tirage au sort pour choisir mon anecdote. Ah oui mais quel tirage au sort faire? Plouf plouf, courte-paille, Paul-ciseaux-cailloux? Bah j'ai qu'à faire un tirage au sort pour savoir quel tirage au sort faire pour savoir quelle anecdote choisir... Ouais mais quel tirage au sort faire pour trouver le tirage au sort? Bah j'ai qu'à faire un tira..aïeuhhh. Bon, ok, ma gueule, faut pas s'énerver comme ça.
Bon, allez, l'anecdote sur la Guerre du Golfe.
Ca s'est passé en quelle année ça, euh allez, environ le 2 août 1990 (environ hein?)(merci google). Donc, j'avais 8 ans à tout casser.
Alors, moi on me dit y'a la guerre du Golfe, ok, je veux bien. Et qu'est ce que je pouvais bien imaginer dans ma tête de petite mioche de 8 ans qui joue aux playmobils et à la Barbie? (Bah ouais, je suis passée par là, y'a pas de raison)
Et bien, je voyais un immense terrain de golf avec un gazon verdoyant, des collines verdoyantes, un ciel verdoyant, tout qui verdoyait (ouais, verdoyait, c'est pas la peine de répéter). Sur ce terrain, des hommes armés de clubs de golf (merci à Bob)(oui, j'ai droit de dire merci à qui je veux, quand je veux), qui se lancaient des balles à tout va. Effectivement, comme j'avais entendu dire, les balles fusaient, mais je ne savais pas que ce n'étaient pas les mêmes genre de balles. Voilà donc ce qu'était pour moi la Guerre du Golfe, allez y riez, ça y'est? Bon.
La prochaine fois, je vous raconterai l'histoire du poison, ne soyez pas impatients petits scrarabées (merci Barnabé, n'essayez pas de cliquer, y'a pas de liens).
|

Apparemment, il y aurait un allemand qui lirait mon blog. Il traduit même mon blog en allemand avec google.

"Ich mag die Leute nicht sehen ein Joghurt essen. CA répugne mir. Insbesondere das Joghurt Natur-. Es ist nicht, daß ich das Joghurt mag Natur- nicht nicht ich habe nichts gegen sie, sie sind sympas, man spielt oft zusammen an poker und alles..."
(Remarquez que j'aime beaucoup le "ça me répugne" en allemand)

Bon, c'est sympa tout ça mais je me demande ce que donnent mes jeux de mots en allemand. Déjà qu'en français, ils ne sont pas trop compréhensibles (et pas trop marrants non plus, je sais), mais en allemand, ça doit être la débacle. Et alors, s'il ne reste plus rien de "drôle" dans mes textes, quel est l'intérêt de me lire?
Ne répondez pas s'il vous plaît, je suis de bonne humeur ce matin.
|

Je n'aime pas voir les gens manger des yaourts. Ca me répugne. En particulier les yaourts nature. Ce n'est pas que je n'aime pas les yaourts nature, non non, j'ai rien contre eux, ils sont sympas, on joue souvent au poker ensemble, et tout. Non, c'est la manière dont les gens mangent le yaourt. Ils font pleins de bruits, ils lèchent leur cuillère dans tous les sens, d'ailleurs le bruit de la cuillère lorsqu'ils raclent leurs pots pour attraper le restant de yaourt, m'insupporte. Donc, les gens, si vous voulez manger des yaourts, faites le pas devant moi. Je ne comprends pas les gens qui ne respectent pas les autres, non vraiment je ne comprends pas. Est ce que je mange mon yaourt devant des millions de personnes moi? (oui, des millions!).
|
~ jeudi, août 08, 2002

Je ne sais pas si ma recette de l'île flottante vous a tant plu mais bizarrement, c'est la première fois que j'ai eu autant de visiteurs. Ah, on vient de me souffler dans l'oreille que ça aurait plutôt avoir avec l'annonce de moi nue sur une photo. Non, non, je ne peux croire que vous soyez des petits cochons ne pensant qu'à ça. C'est forcément ma recette. Donc, je vous en donnerai d'autres puisque vous avez l'air d'apprécier. Bah, pourquoi vous faites cette tête là?
Super bonne nouvelle, j'ai progressé au tennis (euh bah oui, super bonne nouvelle pour moi, pas pour vous, et puis quoi encore.. bon, super bonne nouvelle aussi pour mon chéri qui ne perd donc plus ses balles dans les buissons). Résumons tout ça, mon revers, super géniallissime, mon côté ambidextre tout ça. Mon coup droit, franchement plus laborieux, mon côté mal à droite. En plus, je me suis fait une ampoule sur mon pouce. Vous êtes au courant que ça fait super mal une ampoule? (courant, ampoule ahah, je suis électrique moi ce soir)
Donc, voilà je suis prête à défier n'importe qui sur le terrain..
Sinon, Men in Black 2, sympathique sans plus. Je le comparai bien au premier mais je dois être une des rares personnes à ne pas l'avoir vu. Donc, je dirai euh, plus gouleyant mais moins sirupeux. Seul le chien était drôle et mignon, ça me ferait presque aimer les petits chiens. D'ailleurs au passage (prenez la deuxième à droite, après le marchand de bonbons qui vend des caramels, bonbons et chocolaaaaaats), j'en garde un en ce moment, et je m'en ferai bien un cassse-croûte, genre un hot dog (bon, elle était facile). Il aboie après les gens inconnus alors qu'il fait 50 cm de haut. Allez, je vous mets une camshot du monstre.
Ah, et là, je regarde "qui veut gagner des millions" et je dirais euh...Alexandre Dumas. Oui, je regarde ça si je veux, d'ailleurs je fais ce que je veux ici, si j'ai envie d'arrêter d'écrire ce post, et bah j'arrête.
|
~ mardi, août 06, 2002

Ah bah j'ai oublié de vous raconter l'anecdote..
En montrant ma radiographie à mon docteur, je lui ai demandé:
"Alors docteur, y'a un os?"
Mouahahahahah.
C'est dingue comme je post en ce moment, je ferai pas le marathon en retard moi?
|

Comme je vous l'avais promis, voilà ma photo de moi nue.
Hum? Bah quoi, quand je l'ai prise, j'étais nue, et y' a même eu un flash. Je n'avais donc pas mentie. Je ne mens jamais.
Bon, ok, je sais que c'est pas ce que vous attendiez, mais vous me connaissez maintenant, hein, je suis une déconneuse, on y va à fond la déconne avec moi (et faut bien trouver un moyen pour ramener plus de lecteurs non?). Oui bon bah c'est bon, je connais la sortie maintenant.
|

Bon, allez, ce soir, je vous mets une photo de moi nue, à ce soir donc.
|

Comme je suis hyper sympa aujourd'hui, qu'il est 16h (donc l'heure du goûter) et que vous n'avez presque plus rien dans votre frigo, je vais vous donner la recette d'un de mes desserts préférés... l'île flottante. Avertissement, cette recette est facile et drôle à la fois avec pleins de blagues à l'intérieurs.
Pour cela, ouvrez votre frigo, sortez l'éléphant et la girafe, saisissez vous d'un geste prompt et chatoyant de 4 à 5 oeufs (cela variant de votre degré d'appétit ou de sociabilité) et d'1/2 litre de lait. Replacez l'éléphant et la girafe dans le frigo (j'étais imbattable à ces blagues), refermez la porte de votre frigo.
Munissez vous d'une pincée de sel (une pincée genre comme si vous vouliez saisir une araignée par sa patte alors que vous êtes arachnophobe), de 100 gr de sucre en poudre et d'un sachet de sucre vanillé.
Enfin, saisissez vous d'un micro-onde mais relachez-le aussitôt parce que c'est lourd à la fin quand même.
Ca, c'était pour les ingrédients.
Bon, la préparation maintenant.
Une île flottante est constituée de?? de?? Bon, qui a dit de sable et de cocotiers? Bande d'incultes. Elle est constituée d'oeufs en neige, flottants sur de la crème liquide.
Alors, pour la crème:
- Faites bouillir le lait avec le sel et le sucre vanillé (pas trop dur jusqu'à présent)
- Pendant ce temps, séparez les blancs des jaunes d'œufs. Mettez les jaunes dans un saladier avec le sucre. Mélangez le tout afin d'obtenir un mélange blanchâtre. Incorporez y alors peu à peu le lait bouillant (vraiment pas compliqué je vous l'avais dit).
- Versez le mélange obtenu dans la casserole et mettez la à feux doux (gentil le feux, gentil, coucher, j'ai dit!!). Il vous faudra alors la remuer sans cesse jusqu'à ce que la crème prenne un peu de consistance et reste sur la cuiller. Important, retirez la crème avant qu'elle bouillisse sinon elle tournerai (et une crème qui tourne, c'est drôle 5 mins, mais après j'ai le tournis).
- Laissez refroidir la crème et mettez la alors 2 à 3 heures au frais (ah bah non, finalement, ça sera le dessert de ce soir).
Bon, les oeufs en neige maintenant:
- Juste avant de servir, prenez les blancs d'œufs et battez les (ne laissez pas de marques parce qu'après, ils pourraient porter plainte contre vous). Si les oeufs ne montent pas, placez y une échelle ou mettez une pincée de sel au choix.
- Mettez le saladier au micro-onde 1 minute à 1 minute 30 mais attention, c'est là que ça se complique. Surveillez par la vitre, les blanc vont monter rapidement, s'ils sont trop cuits, ils seront trop durs et ratés. Pas assez cuits ils seront mous (et quand c'est mou, hein, vous savez que ce n'est pas bon).
Il ne vous reste plus qu'à mettre les blancs en neige sur la crème flottante et à servir.
Il y en a qui me regardent avec des yeux implorants genre on a pas de micro-onde, on fait quoi maintenant?
Bah débrouillez vous, ahahahahah.
Pff, faites pas cette tête, allez.. faites bouillir une grande casserole d'eau. Une fois les blancs montés en neige, avec une cuillère à soupe, mettez en des boules dans l'eau bouillante quelques secondes. Sortez les avec une écumoire pour les égoutter.
C'est vraiment parce que je vous aime tous hein, même toi là bas, avec les grandes oreilles.


|

Bon, une recette à venir dans un instant.. en live.
|

Bon, je repars en vacances dans 10 jours mais je viens de me rendre compte que niveau porte-monnaie, ça va faire juste.
Faut que je trouve un truc pour gagner du fric rapidement...
Euh.. comment dire.. vous serez près à payer combien pour aller sur mon blog?
Plus sérieusement, je pense que le Big Dil ou Vidéo Gag doivent payer le public pour pour qu'il assiste aux émissions, c'est pas possible autrement, je vais faire un ptit tour pour me renseigner..
Argent, quand tu nous tiens...
|
~ lundi, août 05, 2002

Hier matin, en me réveillant, j'allume la télé et je tombe sur Tintin (non ça va, j'ai eu qu'une petite bosse). Mon chéri me demande alors, en voyant les frères Dupont-d, s'ils sont frères.. Il m'en pose des questions lui au réveil (oui nous avons une vie de couple remplie de questions existencielles comme celles-ci).
Bon, alors que ce soit clair dès le début (sisi je préfère clarifier les choses dès le début moi, parce qu'ensuite si je ne le fais qu'à la fin, voire pas du tout, bah vous n'aurez pas tout compris et si vous ne comprenez pas tout, à quoi ça sert que j'écrive bordel.. Bon, ok c'est vrai à rien, puisqu'on ne sait jamais trop où je veux en venir.. donc, en fait, je ne suis même pas clair à la fin.. Où est-ce que je veux encore en venir moi?), bref que ce soit clair dès le début, moi, Tintin, je n'ai jamais trop apprécié, j'ai du en lire deux, trois peut-être mais c'est tout. Pourquoi? Parce que je ne trouve ça pas drôle, et moi une BD que je ne trouve pas drôle, bah je zappe. Quand j'étais petite, je lisais Gaston Lagaffe. Il est resté longtemps une idole pour moi. Bon, maintenant, c'est Le chat. Et puis, Gelluck, il a bien choisi son personnage car comme tout le monde sait (oui, tout le monde) j'adore les chats. Mais là, j'ai l'impression que je m'éloigne un tant soit peu de mon idée première.
Donc, Tintin, j'aime pas, ça c'est fait. Oui, donc, sont-ils frères? Bon, bah comme ça m'arrive de réfléchir dès le matin (qui a dit pourquoi dès le matin? Bon, ok comme ça m'arrive de réfléchir tout court), étant donné que leurs noms ne s'écrivent pas pareil, je suppose qu'ils ne sont pas frères. Mais alors pourquoi dit on les frères Dupont-d et pourquoi se ressemblent-ils autant (à part la moustache mais ça c'est facile, un coup de gel et hop)? Alors, là, je m'adresse à tous les fans de Tintin (si ça existe), pouvez vous enfin répondre à cette question qui me turlupine (et dans turlupine, y'a turlu) et qui m'empêche de dormir depuis hier matin.
|

Comme en ce moment, sur les blogs, c'est à celui qui dira le plus de cochoncetés, alors moi aussi, je vais m'y mettre.
Alors de quoi pourrais-je bien parler?
Ah bah oui, de ma première fois.
J'avais 16 ans, lui 24.
Pour la première fois, nous étions seuls dans la pièce.
Je m'allongeais et renversais ma tête en arrière, je savais ce qu'il voulait. C'était la première fois.
Il me touchait lentement et délicatement l'endroit avec les mains. Je retins ma respiration.
"J'ai peur" lui avais-je dit en retenant mon souffle.
"Je serai prudent" m'avait-il répondu. Il m'a demandé alors si je pouvais me soulever un peu pour qu'il y arrive mieux.
Je gémissais. Le sang commençait à couler mais je me comportais comme une femme.
Je sentais son instrument en moi. Tout à coup, je n'en puis plus. Je remplissais la pièce de gémissements et de cris.
"Elle est déjà sortie" me dit-il au bout d'un moment. Cela me faisait très mal.
La bouche ouverte, je reprenais mon souffle.
C'était la première fois, oui la première fois que je me faisais arracher une dent.
|
~ dimanche, août 04, 2002

Ma mère: "Tu viens manger les artichauts?"
Moi: "attends"
Ma mère: "Non, tout de suite sinon, ils ne vont plus être chauds et les artichauds, c'est pas bon froid sinon, on apellerai ça des artifroids"
...
Oui, voilà, maintenant, vous savez de qui je tiens.
|

En dix jours, j'ai fini deux livres, "La métaphysique des tubes" d'Amélie Nothomb et "Simetierre" de S.King. Je les ai aimés tous les deux. Et ce dernier livre m'a fait comprendre quelque chose.
L'année dernière, j'ai discuté avec un non-voyant sur internet.. Bon, ok je vous vois faire les yeux ronds. Non, je ne suis pas folle. Il avait un PC équipé avec une voix électronique qui lui dictait ce que j'écrivais et un clavier en braille (c'est beau la technique).
Enfin bref, on en est venu à parler de son handicap (qui pour lui n'en était absolument pas un) et des ses loisirs comme le tir à l'arc, le cinéma.. Au cinéma, il était toujours accompagné de quelqu'un qui lui racontait les scènes où il n'y avait pas de paroles. Ses films préférés étaient les films d'horreur et il me disait que certaines scènes pouvaient être cent fois plus effrayantes pour lui que pour nous. Sur le coup, je n'ai pas compris ce qu'il a voulu dire.
Donc, j'en reviens à mon livre (ouahh comme tout s'enchaîne bien). En lisant Simetierre, je me suis surprise à n'être pas rassurée du tout, à lever la tête à chaque bruit, à fermer le rideau de la fenêtre du mobil-home car les ombres dansantes des arbres sur le mur m'angoissaient. En fait, je le lisais chaque fois que j'étais seule, et je m'efforçais de m'imaginer chaque détail, l'environnement, etc..ce que je ne faisais pas auparavant. Et j'ai donc compris ce qu'avait voulu dire cette personne. En effet, même s'il ne voyait pas, son imagination allait bien au-delà de ce que pouvait représenter de simples effets spéciaux et c'est ce qui lui permerrait d'être bien plus effrayé que nous.Et c'est donc pareil pour les livres.
Mais une personne ayant moins d'imagination qu'une autre apprécie t'elle alors moins le même livre?
Et maintenant, je sais aussi pourquoi je suis souvent moins déçue par un livre que par un film (voir la fête du cinéma). Et oui, Agapi découvre tout pleins de trucs pendant les vacances.
|
~ vendredi, août 02, 2002

Je viens de vivre une semaine éprouvante.
Vous devez vous demander ce qu'a pu bien pu subir Agapi pour qu'elle utilise de pareils mots..
Non, ce n'est pas le fait que je me suis faîte réveillée toutes les nuits par ma plus petite cousine qui voulait soit aller faire pipi, soit qu'on la reborde (j'adore à 4h du mat'), non ce n'est pas ça.
Pas le fait non plus que je m'endorme tous les soirs avec cette satanée cassette qui raconte l'histoire de Cendrillon et qui finit par une chanson mielleuse-à-en-vomir-mais-qui-nous-trotte-dans-la-tête-tout-la-journée (comment fait-elle pour écouter tous les soirs la même histoire, ok elle a 4 ans mais mince, à 4 ans, on a pas la notion du beau et du laid mais on a la notion du répétitif quand même).
Pas le fait non plus que j'étais dans un trou paumé où il n'y avait pas de ville, pas de port à moins d'une trentaine de kms.
Pas le fait non plus que tous les matins, j'allais à la pêche aux moules moules moules euh, je ne veux plus y aller maman..., et de devoir en manger tous les midis (la nuit, quand je fermais les yeux après que cette foutue cassette soit finie, et que je rentrais dans ce délicieux moment où l'esprit commence à s'évader, je voyais des moules tout autour de moi, partout.. c'est fini, plus jamais de moules, JAMAIS).
Mais qu'est ce qui m'a fait passer une semaine éprouvante alors?
Une vie "normale", entendons par là, une vie de famille.. avec trois repas par jour (ah non, on avait aussi un goûter!) avec une entrée, un plat de résistance, un dessert, un fruit et un yaourt (vous saviez vous, qu'un repas équilibré était composé de tout cela?). Ca me changeait de mes pâtes, de mon liégeois et de ma gorgée d'oasis (au goulot ouaip).
Ah oui, et au petit déjeuner, on était tous réunis autour d'une table, avec des tartines, du nutella, du jus d'orange, des brioches.. Quand je me suis levée et que j'ai vu ça, j'ai cru qu'il était 13h et qu'on allait déjeuner moi. Mon ptit déj' habituel? Mon bol de Nesquick devant le PC.
Ah, et les horaires.. Je me couchais à minuit et me levais à 8h du mat' (8h du mat') (8h du mat' j'ai bien dit).Je pensais que dormir à 4h du matin et se lever à 11h était normal moi.
Alors je sais désormais ce qu'est une vie de famille et je sais pas vous mais moi... ça me fait peur.
"Même si ton coeur à l'âme en peine, il faut y croire quand même, le rêve d'une vie c'est l'amour" Allez, chantez avec moi ou achevez moi.
|

Powered By Blogger TM